logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

dimanche, 25 octobre 2009

UN BARRAGE CONTRE LE PACIFIQUE (Margurite Duras)

Un barragecontre le Pacifique.jpg

 

UN BARRAGE CONTRE LE PACIFIQUE

 

Un Marguerte DURAS devenu un « classique »’ et qui a fait par ailleurs l’objet d’un film .

Pour ceux qui ne l’ont pas déjà lu , un roman plus ou moins auto-biographique très noir qui se passe en Indochine aux temps de la colonisation .Le sort des « petits blancs » tout aussi peu enviable,victimes de cette forme de colonisation, que les autochtones eux-mêmes .

Suzanne et Joseph sont les enfants d’une institutrices française , veuve , à qui l’administration coloniale a attribué une concession pour la culture en un lieu périodiquement inondé par les marées et donc impropre à la culture. La mère cherche à pousser sa fille dans les bras d’un individu louche mais riche…….

 

Extraits : P 41 : « Il était sans enfants , sans famille, et pourtant tenait tellement à son argent qu’il n’avait jamais accepté d’en prêter , ou à des taux si élevés …. »

 

P 246 : » Au bout de quelques mois ceux-ci (les miliciens) , s’étaient à ce point habitués à lui (un enrôlé) qu’ils l’enchaînaient distraitement avec les autres bagnards , , le battaient comme ils battaient les bagnards ……Pendant ce temps , comme toutes les femmes d’enrôlés , la femme du caporal enfantait sans arrêts des œuvres des seuls miliciens , seize heures de pilonnage à la trique et sous le soleil retirant aux enrôlés comme aux bagnards toute faculté d’initiative même la plus naturelle »

 

P 330 : « Du fait de la misère du lait trop maigre de leur misérables mères .Ils mouraient avec leurs poux  dans les cheveux et dés qu’ils étaient morts le père disait c’est bien contre les poux quittent les enfants morts , il faut l’enterrer tout de suite sans ça on va être envahi …..que deviendront nous si les poux se mettent dans la paillote de la case ?Et il prenait l’enfant mort et l’enterrait encore chaud , dans la boue sous la case. Et bien qu’il en mourut par milliers , il y en avait toujours autant sur la piste de Ram «

15:04 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

J'ai lu L'amant de Marguerite Duras, mais ce que vous nous proposez aujourd'hui, je ne le connais pas, encore qu'il y a aussi une mere et une fille tres jeune.... Ici je n'ai pas l'ocasión de lire des livres français, L'Amant je l'ai dans ma Bibliotheque. Amities MARU

Écrit par : mbouillon | dimanche, 25 octobre 2009

J'ai lu L'amant de Marguerite Duras, mais ce que vous nous proposez aujourd'hui, je ne le connais pas, encore qu'il y a aussi une mere et une fille tres jeune.... Ici je n'ai pas l'ocasión de lire des livres français, L'Amant je l'ai dans ma Bibliotheque. Amities MARU

Écrit par : mbouillon | dimanche, 25 octobre 2009

Moi aussi, je me suis arrêtée à "l'amant" (le livre et le film)!! De plus, je fus toujours étonnée de sa décrépitude (alcool) elle qui était si belle!! et malgré cela, son "amant" lors de son 3ème âge était bien de sa personne!!!lol Amicalement FAN

Écrit par : FAN | lundi, 26 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique