logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mardi, 13 janvier 2009

UN HIVER A MADRID (C.J. Sansom)

medium_Un_hiver_à_Madrid.jpg


UN HIVER A MADRID
Un roman d’espionnage , mais aussi un thriller très intense .
Cela se passe pendant la guerre d’Espagne de 1937 à 1940 , c'est-à-dire en plein conflit opposant les Républicains et Anarchistes (manipulés par Staline d’un côté) et les phalangistes et Royalistes (manipulés par Hitler de l’autre) .
Dans cet imbroglio l’Angleterre expédie en mission un espion pas très doué pour ce métier car trop sentimental .
Harry , professeur d’université en Angleterre est donc chargé par les services secrets britanniques d’espionner Sandy , un ancien camarade d’école , devenu homme d’affaires à Madrid et suspect de collusion avec le régime franquiste .
Mai Harry dont la mission est en outre de piéger Sandy , va lui-même tomber dans un piège multiple……celui de la politique , de l’amitié ….et de l’amour…..

Extraits : P 506 : Note de l’auteur : « Le tableau que je peins de l’Espagne de 1940 est bien sombre , mais il est fondé en grande partie sur les récits d’observateurs contemporains . Le camp de prisonniers près de Cuenca est imaginaire. Mais des camps secrets ont bel et bien existé . Je ne pense pas que l’image que je donne de l’Eglise espagnole de cette période soit injuste : le clergé à soutenu sans réserve la politique de ce régime répressif dans sa phase la plus brutale , et ceux , qui comme le père Eduardo , avaient du mal à arranger cela avec leur conscience semblent avoir été fort peu nombreux »

Le camp d’internement des prisonniers Républicains :
- Vicente : ancien avocat républicain
- Bernie : engagé volontaire britannique et communiste
- Establo :chef des prisonniers communistes
- Eduardo : père aumônier.
Vicente est mourant :
Extrait P 353 : « Le prêtre revint dans l’après-midi . La plupart des hommes valides , lassés de rester enfermés étaient sortis dans la cour……..Vicente délirait…il était couvert de sueurs , bien qu’il régnât une température glaciale à l’intérieur de la baraque. Assis près du lit , Bernie lui essuyait de temps à autre le visage avec un coin du drap. Sur la couchette d’en face , Establo les observait en fumant …..
Entendant un bruissement d’étoffe derrière lui , Bernie se retourna et découvrit le père Eduardo ….
-Il est en train de rêver , chuchota Bernie . Fichez lui la paix, il est loin d’ici .
Le prêtre déposa une boîte sur le lit-la boite contenant les saintes huiles,supposa Bernie…..Le père Eduardo se pencha sur Vicente et lui effleura le front. L’avocat .grimaça et fit un geste brusque pour repousser sa main . Puis il ouvrit les yeux et inspira bruyamment.
- Mierda. Encore vous.
- Je crois que votre heure est proche. Vous étiez parti dans le monde des rêves et la prochaine fois vous n’en reviendrai peut être pas . Mais il n’est pas trop tard , senior Vicente, pour que Dieu vous accorde la vie éternelle
- Ne l’écoute pas , mirmura Bernie.
Vicente eut un sourire qui n’était guere plus qu’un rictus macabre, d découvrant ses gencives livides. « Ne t’inquiète pas compadre. Donne moi de l’eau. ».
Bernie lui souleva la tête et porta la tasse à ses lèvres . L’avocat but à grands traits , sans quitter des yeux le prêtre , puis recoucha la respiration saccadée..
-Je vous en prie , insista le père Eduardo , d’une voix implorante .Il vous reste une chance d’accéder à la vie éternelle . Ne la refusez pas .
Une sorte de gargouillis monta de la gorge de Vicente.
-Si vous ne saisissez pas cette dernière chance repris le prêtre , vous irez en enfer . C’est ce qui est écrit.
Vicente toussota et se racla la gorge avec effort . Bernie savait ce qu’il essayait de faire . Le prêtre s’inclina davantage vers le lit , et Vicente prit une profonde inspiration , mais le mucus qu’il avait accumulé dans sa bouche retomba dans sa gorge . Il toussa et se mit à suffoquer , en s’efforçant frénétiquement de reprendre son souffle ……Bernie vit ses yeux se vider de toute expression . Il était mort. Le prêtre tomba à genoux et commença à prier…….
Bernie lui lança un regard hostile.
-Il essayait de cracher sur vous , mon père , vous en êtes vous rendu compte ?
Le prêtre eut un geste de dénégation .
-Vous l’avez menacé de l’enfer , il a essayé de vous cracher dessus et s’est étouffé avec ses glaires. Vous l’avez tué
Le prêtre regarda le corps de Vicente puis secoua la tête et s’éloigna sans rien dire .
-Ne vous inquiétez pas mon père ! lui cria Bernie. Il n’ira pas en enfer .Il vient au contraire de s’en évader ! »

P 355 : Dans l’après-midi , alors que Bernie se tenait adossé au mur de la baraque, fumant une cigarette qu’un des fossoyeur lui avait donnée par gentillesse , Pablo s’approcha de lui l’air gêné.
- j’ai été désigné pour venir te parler au nom de la cellule , commença t il.
Parce que tu étais mon ami pensa Bernie en lui-même et qu’Establo veut me montrer qu’il à mis tout le monde au pas .
-Tu as été déclaré coupable d’individualisme bourgeois in corrigible et de résistance à l’autorité , poursuivit Pablo d’un ton contraint. Tu es exclu du parti, et nous t ‘avertissons que , si tu tentes de quelque façon que ce soit de saboter notre cellule , nous prendrons des mesures à ton encontre.
Bernie savait ce que signifiait cette menace : un coup de couteau à la faveur de la nuit.. Cela s’était déjà produit à ,plusieurs reprise

14:55 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ce livre me semble d'une écriture déliée, l'histoire intéressante et originale!! un britannique chez les espagnols!! j'aime bien Vicente et son rejet de la vie éternelle!! Chacun sa foi !! Moi qui lis en ce moment "traité d'athéologie" de Michel Onfray, je le comprends très bien!!! Amicalement FAN

Écrit par : FAN | mercredi, 14 janvier 2009

le blanc et le rouge
les éternuements tragiques de l'histoire des humains
amitiès meilleurs voeux

Écrit par : ventdamont | mercredi, 14 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique