logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

samedi, 13 septembre 2008

LA PORTE DU NON-RETOUR (Michel Peyramaure)

medium_la_porte_du_non_retour.jpg


C’est en même temps un roman historique sur la traite et l’esclavage et la légende des Chartrons , du port de Bordeaux et de Nantes devenues capitales des négriers .

Au XIII eme siècle , François Dumoulin , après avoir bourlingué de Bordeaux à La côte occidentale de l’Afrique et aux Antilles pour le compte de la famille Cohen armateurs négriers et trafiquants d’esclaves , décide de se retirer dans sa propriété viticole à Lesparre dans le Médoc .
Il y écrit sa biographie tourmentée , sa prise de conscience devant l’ignominie de l’esclavage , sa rédemption .

Extraits :

P 144 : « Un matin des coups de canon partis du fort annoncèrent l’arrivée d’un navire négrier dans la rade de mouillage . J’assistai au débarquement des passagers, puis à celui des esclaves.
L’Hercule revenait du Sénégal, avec deux cent captifs……..ils avaient du mal à tenir debout et plus encore à marcher , entravés et enchaînés ……..mon attention fut attirée par des claquements de fouet et des cris de femme . Je m’approchai et aperçu un matelot en train de fustiger une forte négresse accroupie et qui tenait dans ses bras je ne sais quoi qu’un autre matelot tentait de lui arracher ……..
……ce qu’ elle tient contre elle , c’est un bébé mort depuis trois jours .Elle refuse de s’en séparer …….
….Je protestai , disant qu’il fallait mettre fin à ce supplice ……..l’officier éclata de rire.
Je m’avançai vers la négresse , m’accroupis devant elle , essuyai avec mon mouchoir les balafres faites par la lanière et lui parlai doucement, une main sur son épaule nue. Elle sentait fort , de son propre suint et de l’odeur du nourrisson . Sans ma quitter des yeux elle se mit à marmonner un lamento dans sa langue et à se balancer d’avant en arrière en pleurant . Elle consentit enfin à me tendre son enfant »

P 192 : « Le lendemain de notre arrivée , monsieur Laborde , décida de rendre visite au roi des Papels, dont j’ai oublié le nom. Ce chef d’une importante tribu de Guinée lui avait été recommandé par un mafouque (un courtier africain) comme l’un des rares pourvoyeur de la traite dont il pourrait tirer quelques nègres ».

P 274 : « Gorée , la Maison des esclaves » ……. « De la cour est , flanquée d’un escalier à double révolution ment aux appartements du gardien chef et de ses subordonnés , mon regard fut attiré par une porte étroite ouverte sur une image éblouissante de l’immensité océane, traversée de vols d’oiseaux blancs et de pirogues .
-On appelle cette ouverture , me confia Le Moal , la porte du Non-Retour . Les esclaves qui l’empruntent avant de monter sur in navire négrier doivent abandonner tout espoir de revoir un jour leur patrie ».

15:55 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique