logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

jeudi, 28 août 2008

LE VIOLON D'HITLER (Igal Shamir)

medium_le_violon_d_hitler.jpg


Un thriller sur un sujet inhabituel où l’auteur démontre et surtout démonte la réputation de génie de Claudio Monteverdi , qui ne serait pas le véritable auteur de son œuvre lyrique .

En 1940 , Gustav Schultz , allemand , violoniste de grand talent est amené à jouer lors d’une soirée en présence de Hitler . Il a l’outrecuidance de lui faire une demande qui met Hitler dans une rage folle et le condamne brutalement à être abattu par ses gardes du corps .

Cinquante ans plus tard un ancien agent secret israélien , également violoniste concertiste tente de découvrir le secret de Gustav Schultz ………ce secret ne sera révélé au lecteur que da,s les toutes dernières lignes .

Extraits :
P 71 : « - Donc au lieu de cultiver cette amitié judeo-chrétienne , constate Gal , les juifs ont préféré écarter Rossi de leur communauté , comme ils l’ont fait un peu plu tard avec Spinoza en l’excommuniant……
- On était en pleine Inquisition. Les droits des juifs vénitiens étaient limité , ils ne pouvaient exercer que certaines professions comme médecin, banquier , ou fripier »

P 85 : « Un secret vieux de plus de trois siècles , qui a fait sortir Hitler de ses gonds et ruiné ses chances d’alliance, ou en tout cas de rapprochement avec les Etats-Unis »

P 171 : « - Quel est le plus important dans la technique du violon ? demande alors une étudiante , un Coreenne .
-La prise. Savoir établir un rapport entre le corps et l’instrument , sans que le violon soit tenu mais posé. Lorsque vous tenez un objet , vous perdez la possibilité de le manipuler librement. Le violon et l’alto sont les seuls instruments que l’on tient avec une main tout en exigeant des doigts qu’ils soient assez libres pour trouver une note et la jouer. Rien que ça c’est une gageure » .

P 241 « - Schultz a été jeté dans cette fosse sans une prière , explique t il , encore essoufflé . Je veux jouer un morceau sur cette tombe , histoire de réparer ce qui a été si mal fait.
L’hommage d’un violoniste juif à un violoniste allemand d’une autre époque, d’une autre confession mais de la même veine ……..Gal place son violon sur son épaule et , dans la nuit froide , entame le kaddish de Ravel , ce morceau que le compositeur a écrit pour apporter une illustration musicale à la prière. »

17:24 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Hum, je suis tentée par la lecture!!! Amitié FAN

Écrit par : FAN | samedi, 30 août 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique