logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mardi, 03 juin 2008

LA CATTHEDRALE DE LA MER (Ildefonso Falcones)

medium_la_cathédrale_de_la_mer.jpg


Un pavé de plus de 600 pages , un roman qui s’appuie sur des faits historiques survenus en 1320-1384 en Catalogne ,plus précisément à BARCELONE qui était alors une cité de 40000 habitants .
Cette aga familiale tragique et médiévale tient le lecteur en haleine pendant les 610 pages du livre et mérite bien son succès international .
Arnau Estanyol , fils de serf bastaixos (porteur de pierres pour la cathédrale) , puis cambiste banquier , consul de Barcelone , puis déchu par l’inquisition……..mais toujours homme de cœur !

Extraits : P 86 « Si la femme (accusée d’adultère) emporte le combat elle retrouvera son honneur et restera aux côtés de son époux qui prendra à sa charge tous les frais de la procédure .En revanche , si elle est vaincue elle sera à la disposition de son mari avec tout ce qu’elle possède…….la cour ordonne que le dénommé Ponç , s’il veut que lui soit remise ladite Joana , donne une caution convenable et l’assurance qu’il la prendra dans sa propre maison , dans un endroit de 12 empans de long, 6 de large et 24 empans de haut . qu’il lui donne une paillasse pour dormir et une couverture qu’il creuse dans l’endroit en question un trou pour que ladite Joana puisse satisfaire ses besoins corporels et ouvre une fenêtre par laquelle on lui passera sa nourriture….. »

P 217 : « Les sages affirmaient que la femme était également par nature , froide et flegmatique . Or nul n’ignorait que lorsque quelque chose de froid vient à s’allumer , il brûle avec une grande force. D’après les sages la femme était en définitive l’antithèse de l’homme, c'est-à-dire déraisonnable et insensée…… » !!!!!!

P 247 : » Depuis que son mari l’avait fait venir à l’atelier pour lui montrer les plaies de l’apprenti qui avait osé la regarder , Aledis espionnait les jeunes employés de son époux .Elle découvrit qu’ils se rendaient souvent la nuit au jardin où ils retrouvaient des femmes qui sautaient le mur pour venir s’unir à eux .Les garçons qui avaient accès au matériel et aux outils savaient fabriquer des sortes de capuchons en cuir très fin qui , dûment graissés s’adaptaient au pénis avant de forniquer ……..Aledis n’eut aucun mal à se glisser dans le dortoir des apprentis et à s’emparer de quelques uns de ces capuchons ; ces précautions prises , elle s’adonna alors librement à la luxure avec Arnau ».

Notes de l’auteur :

P 609 : « Le droit de coucher avec la mariée lors desa nuit de noces était un droit des seigneurs sur les serfs qu’autorisaient les « usatges » …….les jugements arbitraux de Guadalupe , en 1486 , les abolit en contrepartie d’une indemnité considérable versée aux seigneurs privés de leurs droits «

P 610 : « Dans la Catalogne médiévale …….ceux qui s’adonnaient au stupre pouvaient en effet épouser leur partenaire , même en cas de séquestration violente (et de viol) par application de « l’usatge Siquis virginem »

P611 ; « En 1367 , suite à la profanation d’une hostie , et après avoir été enfermés dans une synagogue sans eau ni nourriture , trois juifs furent exécutés par ordre de l’infant Jean , lieutenant du roi Pierre » .

14:58 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

600pages!! Ecris en petit????? Les yeux vont bien, contente pour vous Claude!!!
Quelle époque où certains humains aimeraient tant y revenir!!! BRRR............... Amicalement FAN

Écrit par : FAN | mercredi, 04 juin 2008

Mon cher Claude, je suis infidèle depuis quelque temps car le temps file, file, file ... même pour les retraités, c'est bien connu. Mais je n'oublie pas que c'est ta fête aujourd'hui et je t'embrasse affectueusement. Bises de miche

Écrit par : miche | vendredi, 06 juin 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique