logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mercredi, 19 décembre 2007

ANATOMIE D'UN CRIME (ELISABETH GEORGE)

Dans ce thriller Elisabeth George met son très grand talent de romancière au service d’un dilemme « Cornélien » du 21eme siècle : la loi de la rue face à l’éthique citoyenne.
Joël un petit métis de 11 ans n’a plus de père , une mère en maison psychiatrique , une sœur aînée junkie , un petit frère handicapé mental ; recueillis par sa tante qui essaie d’élever cette petite famille de son mieux .
Ils habitent en banlieue Londonienne dans un quartier de « non droit ».
Plus qu’une « anatomie d’un crime », c’est une genèse de la criminalité où nous plonge E.George : on en sort pas indemne !

Extraits :
P 46 : « L’appartement où logeait la famille de Six empestait et il y régnait un vacarme infernal . L’odeur était celle de tabac froid et de vêtements sales . Le bruit émanait de la Télé et du karaoké d’occasion que la mère de Six lui avait offert pour Noël et qui était sensé aider Six à réaliser son rêve : devenir une vedette de pop. Il devait également , du moins l’espérait elle en secret , empêcher sa fille de traîner dans les rues . Il ne remplissait aucun de ces deux offices , mais cela échappait totalement à la mère de l’adolescente ».

P 124 : « Mais il ne voulait pas que Toby tombe aux mains de ces lascars .Aux yeux desquels son frère n’était qu’un phénomène , un chien à trois pattes , quelqu’un à asticoter , à humilier . Un être diminué à qui faire du mal ».

P146 : « A condition d’être doté d’un minimum de jugeote , toute personne ayant examiné « La Lame » ou passé une ou deux heures en sa compagnie aurait été capable de tirer un certain nombre de conclusions quant aux relations qu’il était possible de nouer à long terme avec cet individu .Pour commencer , il y avait son tatouage et ce que révélait de ses problèmes personnels et de sa capacité à se procurer u emploi lucratif le fait de s’orner la figure d’un cobra cracheur . En second lieu……. ».

P 176 : « Les jeunes de leur génération ne connaissaient que la gratification instantanée .Elles se creusèrent donc la cervelle pour savoir comment e procurer du liquide . Deux possibilité s’offraient à elles : vendre leurs faveurs à d’autres qu’aux livreurs (de drogue) ou voler de l’argent ».

P 357 : « Joël pouvait décrocher des notes époustouflantes en classe ; il pouvait écrire des poèmes capables de mettre les larmes aux yeux de ses collègues du Club des Mots il pouvait participer à un projet de film qui lui vaudrait d’avoir son nom sous les feux des projecteurs . Ces exploits ne lui servaient à rien dans le monde où il devait évoluer parce que aucun n’était de nature à faire crever les gens de trouille ».

11:26 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Excellente Elisabeth George. Pas lu celui ci cependant.

Écrit par : Hélène de l'ile Maurice | mercredi, 19 décembre 2007

puis-je me permettre de te suggérer de lire le livre de Pierre Szalowski : le froid modifie la trajectoire des poissons
bonne lecture

Écrit par : sophie | samedi, 29 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique