logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mercredi, 05 décembre 2007

LES CHARMES DISCRETS DE LA VIE CONJUGALE (Douglas Kennedy)

Un bon livre : on en attendait pas moins de Douglas KENNEDY
C’est l’histoire d’une femme, d’un couple , puis d’une famille ce qui pourrait être banal : une vie conjugale aux charmes discrets , en somme « un long fleuve tranquille » .
Mais à un moment de cette vie paisible dans une petite ville paisible , voila qu’Hannah ( c’est elle qui raconte sa vie ) a commis un faux-pas , plus , un délit qui ne resurgira que trente ans plus tard .
Alors la vie d’Hannah va basculer dans le cauchemar .
Le lecteur est tenu en haleine jusqu’à une fin peut être un peu trop ……. « américaine » !

Extraits P 122 : « Attends d’avoir cinquante ans , et tu verras, une minute c‘est Noël , la minute qui suit c’est déjà l’été . u t’aperçois qu’il te reste combien ? vingt ou vingt cinq de ces minutes , et tu te mets à te demander à quoi ça servirait de faire l’addition »

P 207 : « A la place , j’ia résolu de conclure un pacte avec moi-même : je me suis juré que si je ressortais sans dommage de cette aventure , si je revenais dans mon pays sans encombre ………j’expierais toutes mes fautes en me montrant aussi altruiste que je le pourrais ».

P 286 : « Ne penses tu pas que la tristesse fondamentale du grand âge tient dans la certitude où tu te trouves ,que non seulement ta in peut arriver à tout moment , mais aussi que le monde s’est déjà habitué à compter sans toi ? ».

P 344 : « Mais une chose est sûre : même adultes , nombre de jeunes n’ont pas renoncé à bâtir autour de leurs parents l’image du couple idéal, sans comprendre que la réalité n’est pas toujours en technicolor ».

P 370 : » Plus précisément , c’était le type même du brillant intellectuel qui met sa brillante intelligence au service de la lutte contre sa propre classe , de la dénonciation des privilèges dont il a pourtant joui toute sa vie durant . Dans son cas, il fuyait non seulement sa jeunesse dorée……mais aussi ses responsabilités de mari , de père et d’éducateur de notre jeunesse, s’abandonnant au libertinage des années 60 avec une atterrante soif de vengeance ».

P 438 : « L’extraordinaire dans le banal : c’était un thème que j’avais souvent abordé avec mes élèves . Sous ses dehors les plus prosaïques , l’existence de chaque individu est riche de contradictions et de nuances. Elle est un roman potentiel , parce que malgré notre aspiration à le simplicité et à la tranquillité nous ne pouvons empêcher les catastrophes ou les accidents de parcours de modifier la trajectoire de nos vies ».

16:41 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Bonsoir Claude,
J'ai découvert ton blog cette semaine et le suis depuis avec beaucoup d'intérêt. J'ai terminé recemment La poursuite du Bonheur de Douglas Kennedy que j'ai beaucoup apprécié. A suivre Cul de Sac et Les charmes discrets de la vie conjugale.
A +.

Écrit par : Hélène de l'ile Maurice | samedi, 08 décembre 2007

Bonsoir Claude,

Non,non, non,je ne lirai pas les extraits..car j'adore Douglas Kennedy et je n'ai pas lu ce livre...je découvrirai!

As tu lu "l'homme qui voulait vivre sa vie"?"rien ne va plus" ( j'ai lu ce dernier il y a deux mois).

je ne m'ennuie jamais avec lui.Je vais donc lire les charmes discrets de al vie conjugale, car " mine de rien" tu m'es d'un précieux conseil.

Bises du soir

betty

Écrit par : betty | jeudi, 13 décembre 2007

Que de libertinages ! tu te dévergondes Claude, pour notre plaisir. Regarde comme elle est heureuse notre Betty... Sérieusement, tu donnes vraiment envie de lire... Quand je serai retraitée, je lirai...pffffffffff! bises de miche

Écrit par : miche | samedi, 15 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique