logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mercredi, 02 décembre 2009

JE SUIS MORT ...ET ALORS ? (Philippe Bouvard)

Je suis mort.jpg

 

JE suis mort ….Et Alors ?

 

Un petit livre sympa de réflexions qui nous font prendre conscience de ce que nous sommes…..puis devenons après avoir franchi la barre de 80 ans .

Philippe Bouvard s’imagine mort et enterré bien au frais dans sa tombe d’où il voit arriver et défiler les nouveaux arrivants dans le cimetière où il est « domicilié » : l’attitude des accompagnants du défunt lui suggèrent quel sera son sort post mortem …et l’incite à revenir sur son passé..

 

Extrais

P 34 :  « La tristesse manifestée semble inversement proportionnelle à l’âge du partant : grande douleur jusqu’à 60 ans ;regrets jusqu »à 80 ;information seulement ensuite. Le pire étant atteint lorsque aucune famille n’intervient comme si l’intéressé avait expiré tout seul et que son convoi n’ait été suivi que par un vieux chien »

 

P 160 :  «  Entre ce premier véhicule parental et le dernier symbolisé par le corbillard des pompes funèbres , il y a à peu près toutes les marques et toutes les cylindrées. Encore aujourd’hui où je me suis aussi rangé des voitures que retiré des affaires sexuelles , je compare les femmes dont certaines avaient beaucoup roulé et les cabriolets dont , à l’arrêt , je caressait les courbes avant de m’installer au volent sans démarrer, uniquement pour humer le parfum du cuir .Il existait une grande similitude dans les rapports que j’avais avec les unes et les autres : coup de foudre initial ….entrée en possession jouissive…voyages de noces ….premières pannes…..lassitude……désamour ….divorce ou revente…… »

 

P 173 : « Cette disparition de la perception exacte du temps me rappelle le vieux chien qui a partagé ma vie durant 15 ans. Que je revienne à la maison après deux heures d’absence ou un mois de vacances il me faisait la même fête . Dans quel état est il aujourd’hui, ce pauvre bâtard créature du Bon Dieu auquel la Sainte Eglise Apostolique et romaine refusait une âme alors qu’il était plus vertueux , plus honnête, plus fidèle que ces millions de bipèdes admis d’office dans la saint des saints ? »

16:00 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (13)

mardi, 10 novembre 2009

BLOG

CHERS AMIS DE BLOG
J’ai eu un grand plaisir à communiquer avec vous tous . Cependant me voici obligé de suspendre
( provisoirement , j’espère ) mon blog du fait d’une évolution brutale de ma DMLA  qui ne me permet plus de m’adonner à mes loisir favoris, la lecture , la peinture , l’écriture.
J’ai un traitement assez lourd  à l’issue duquel j’espère revenir avec l’aide peut être d’un e-book .
Heureusement l’ordinateur m’offre encore la possibilité de communiquer grâce à l’utilisation de la touche « contrôle ».
Amicalement à tous
Claude

09:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

vendredi, 30 octobre 2009

Le Canal du Midi

Quelques clichés réalisés lors de mes balades à vélo sur le chemin de halage
le long du canal du midi - Retouche Photo

09:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

dimanche, 25 octobre 2009

UN BARRAGE CONTRE LE PACIFIQUE (Margurite Duras)

Un barragecontre le Pacifique.jpg

 

UN BARRAGE CONTRE LE PACIFIQUE

 

Un Marguerte DURAS devenu un « classique »’ et qui a fait par ailleurs l’objet d’un film .

Pour ceux qui ne l’ont pas déjà lu , un roman plus ou moins auto-biographique très noir qui se passe en Indochine aux temps de la colonisation .Le sort des « petits blancs » tout aussi peu enviable,victimes de cette forme de colonisation, que les autochtones eux-mêmes .

Suzanne et Joseph sont les enfants d’une institutrices française , veuve , à qui l’administration coloniale a attribué une concession pour la culture en un lieu périodiquement inondé par les marées et donc impropre à la culture. La mère cherche à pousser sa fille dans les bras d’un individu louche mais riche…….

 

Extraits : P 41 : « Il était sans enfants , sans famille, et pourtant tenait tellement à son argent qu’il n’avait jamais accepté d’en prêter , ou à des taux si élevés …. »

 

P 246 : » Au bout de quelques mois ceux-ci (les miliciens) , s’étaient à ce point habitués à lui (un enrôlé) qu’ils l’enchaînaient distraitement avec les autres bagnards , , le battaient comme ils battaient les bagnards ……Pendant ce temps , comme toutes les femmes d’enrôlés , la femme du caporal enfantait sans arrêts des œuvres des seuls miliciens , seize heures de pilonnage à la trique et sous le soleil retirant aux enrôlés comme aux bagnards toute faculté d’initiative même la plus naturelle »

 

P 330 : « Du fait de la misère du lait trop maigre de leur misérables mères .Ils mouraient avec leurs poux  dans les cheveux et dés qu’ils étaient morts le père disait c’est bien contre les poux quittent les enfants morts , il faut l’enterrer tout de suite sans ça on va être envahi …..que deviendront nous si les poux se mettent dans la paillote de la case ?Et il prenait l’enfant mort et l’enterrait encore chaud , dans la boue sous la case. Et bien qu’il en mourut par milliers , il y en avait toujours autant sur la piste de Ram «

15:04 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (3)

dimanche, 18 octobre 2009

LACLOS Pierre Ambroise Choderlos de

LACLOS Pierre Ambroise Choderlos de

Né le 18 Octobre 1741

Il fut sous lieutenant de l’Ecole de la Fere et en garnison à l’île d’Aix : il se mit à écrire et dit il : « fit un ouvrage qui sortit de la route ordinaire , qui fît du bruit et qui retentît encore sur la terre quand j’y aurais passé » : il « écrivit « Les liaisons dangereuses ».qui furent publiées en 1782.

Dénoncé par la Cour , le roman fut interdit par ordre du roi , mais Marie Antoinette en cachait un exemplaire dissimulé sous le titre d’un auteur latin .

Il fut général dans l’armée de Napoléon et eut sous son commandement le lieutenant Henri Beyle qui n’était autre que le futur Stendhal .

« Les liaisons dangereuses » ont été interdites à la vente pendant un siècle et plusieurs librairies ont été condamnées pour outrages à la morale publique et aux bonnes mœurs , coupables de l’avoir mis en vente.

09:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique